# Mois d’août, ou la poisse incarnée

Moi qui avait tendance à croire au karma, le mois d’août m’a complètement déconvertie. Il faut dire que si toutes les poisses qui me sont arrivées le sont à cause de mes actions, je crois que je suis une bad bad personne…

Ça à commencé presque innocemment, on était parti avec ma copine essayer d’aller tenter la Recyclerie au nord de Paris, quand sur le chemin, j’ai acheter à la sauvette une adaptateur clé USB. Oui, je sais, c’est mal. Bah je peux vous dire que ça m’a vacciné.

Donc, on rentre ensuite chez moi, ma copine essaie de charger son portable avec l’adaptateur USB sur la multiprise, petit bruit, mais on n’y prête pas attention. Et là, elle le branche sur la prise. Enorme bruit avec un jet de lumière qui sort de la prise, le portable éjecté, tous les plombs qui sautent. Je vous raconte pas la panique. On rallume, la prise complètement noire, avec un bout de l’adaptateur qui avait cramé dans la prise… Nous voila pas à tenter ensuite toutes les prises qui pouvaient marcher, moi qui craignait que l’appart prenne feu (tant qu’à y être…) et ma copine craignant pour son portable tout neuf. On va dire qu’on était pas très sereine pour aller dormir..^^

20140906_133443

La série noir se poursuie au boulot. Je pars de mon bureau, je vais au toilette, et là, coincée dans le sas des toilettes. Sur une porte SANS VERROU! Faut quand même le faire! Du coup, je tape sur la porte 2-3 minutes, genre « les collègues, vous êtes sympa, mais bon, la blague, youhou j’ai ris, mais OUVREZ MOI!! ». Je suis dans un boulot où je me balade toujours avec ma radio, donc pour bien qu’ils se sentent mal, j’annonce sur le canal général « C’est bon, je suis coincée, c’est bon, vous pouvez venir me libérer ». Sauf que c’était pas une blague. Voila pas le défilé des gens devant la porte, tentant soit de l’ouvrir (« prenez moi pour une quiche, genre je sais pas ouvrir une porte ») ou au choix de se foutre de ma tronche (ce qu’ils ont choisi à la majorité). Finalement, intervention d’un plombier, qui finit par défoncer la porte, et 50mn coincée sur mon trône. Avec les commentaires qui s’en suivent pour la semaine.

Bon, je me dis, ça va, j’ai eu ma poisse du mois, jsuis tranquille pour la fin du mois.

Tu parles!

Ça continue au boulot. Je dois encore aller ouvrir une porte. J’appelle à la radio un peu de secours. Mais sur un canal privé. Pas téméraire la guêpe. C’était sans compter sur l’envie de partage de mon collègue. Et la, rebellote, on se fout de ma gueule sur le canal général…aha, craquage! Et je vois l’autre venir en sautillant m’aider avec cette porte. Je l’aurais tué!^^

Mais comme on dit si bien, jamais 2 sans 3.

Donc voila pas qu’on prend le thé avec une copine dans mon appart, on décide de partir, elle pour rentrer chez elle, moi d’aller courir. A peine je claque la porte que je me rends compte que j’ai pas mes clés. Un concerto de « hhhannnnnnnn » « naaaaaannn » « siiiiiiii » « oooohhhh » s’ensuit évidemment… J’ai un double de mes clés d’appart au boulot, me dis, avec un peu de chance, ça va pousser l’autre clé et ce sera bon. J’arrive donc au boulot en poom poom short, avec la peau qui luit et les cheveux en piteux états (merde, j’allais courir aussi!). (Je bosse en 3*8, ça peut aider à la compréhension du pourquoi je préfère prendre le thé que d’être au boulot..^^). Du coup j’arrive en stress là bas, « alors t’as fait combien de km? ». « En fait, jsuis en stress, j’ai pas pris ma douche, d’où la sueur, mais j’ai pas été courir, encore, merci bien ». (évidemment, il est inutile de préciser que ce jour la, je n’alla point courir..^^). Du coup, je récupère mes clés, et repart chez moi. Echec évidemment, la porte reste bloquée.

Je vais chez la voisine du dessous, lui demande si je peux passer par son balcon pour rentrer chez moi. J’avais laissé la porte ouverte. J’y croyais pas trop, mais vu qu’on a des balcons en escalier, en 20 secondes, j’étais chez moi en escaladant. Du 7ème au 8ème. Mais jsuis quand même pas tarée, yavait aucun risque (sinon, ça aurait été serrurier), yavait de quoi bien s’accrocher partout. Mais voila que je raconte l’anecdote à mon père qui n’est jamais venu chez moi et qui sait très bien que j’habite au 8ème… j’ai cru qu’il allait avoir une attaque le pauvre…^^. Au boulot, ils m’ont tous pris pour une warrior (ou au choix une inconsciente), j’arrivais pas à en placer une « nan nan, mais je pouvais pas tomber! », me croyait pas..

N’empêche que maintenant, j’ai peur de me faire cambrioler. Génial. J’aurais préféré jamais savoir..

Quelque semaines plus tard, je décide enfin de changer cette foutue prise avec une nouvelle que me donne mon père. Je coupe le jus, j’enlève la prise, me galère, enlève les fiches. La nouvelle prise ne correspond pas au modèle de l’ancien, je décide de m’arrêter la, de remettre le jus et de voir dans la semaine pour racheter une nouvelle prise adaptée.

20140906_133458

20140906_134019

C’était sans compter que plus rien ne marchait dans mon salon. Genre je pensais que j’avais court-circuité la télé ou un truc comme ça. Et une télé plus que neuve, me sentais comme qui dirait très mal. Je téléphone à mon père un peu en panique en mode « je crois que j’ai fais une boulette… ». « Nan, remets l’ancienne, ce doit être un circuit en série ». Whhaaaatt?!! « Parce que je te l’ai défoncé l’ancienne moi! ». « Mets la nouvelle alors » « Nan, c’est une prise de meeeerdddee la nouvelle, ça correspond à riennn!! ». « Carole, évidemment que ca correspond, c’est une prise, bon, la je peux pas te parler, jsuis en week end ». Ahaha merci!

Alors les voisins du dessous en surement du entendre « mais putain de prise de meeeerrddee »!

20140906_142302

Et la, en mode put*** je l’ai eu!!!! (Mode très vulgaire d’ailleurs ce mois d’août au vu des ces quelques mésaventures).20140906_142856

N’empêche, que après 45 mn d’effort (oui oui, les électriciens aussi peuvent se foutre de ma binette), j’ai réussi!!! J’avais l’impression d’être Mac Gyver, rien que ça.

Alors, j’arrête ici mon mois de galère? ou je continue encore un peu…

Allez, une dernière pour la route…

Je tourne dans mon lit depuis 1 heure, rien que ça, ça me gave, mais mieux encore, j’ai la petite envie de faire pipi…je ne vous la fait pas, impossible d’être sereine au lit avec ça. Je me lève, allume la lumière, et fais un cri aigue comme j’ai rarement fait, et un bon de 3 mètres, en étant complètement tétanisée!! Un cambrioleur? Pensez-vous… Une ARAIGNNEEE!!! Juste sur le mur devant moi! (J’ai encore des frissons rien que d’y penser). Je reprends vite fait mes esprits, me rapproche, repousse un cri aiguee!!! Et la panique à bord, comment je vais faire pour l’avoir cette bitch? Impossible de sortir de la chambre, donc je prends ce que j’ai sous la main, des grosses chaussettes dans mes ballerines, le balai qui trainait, et ce fut parti pour une lutte acharnée. Avec l’aide de mon coach à distance, il me conseille « prends une bouteille d’eau vide (ça me gavait d’ailleurs qu’il ne veuille pas entendre que je ne puisse accéder à ma cuisine..^^) et mets la dedans ». Le plus pourri des conseils qu’on est jamais entendu pour attraper une araignée soit dit en passant. Ouais, et tu veux que je la prenne avec les mains en fait? Et tu arrives à imaginer que déjà rien que d’approcher le balai j’hurle? M’enfin, je ne pouvais décidément pas me mettre à dos la seule personne qui, à défaut de me sauver, me faisait rire et arrivait donc à me calmer. Je le menace quand même « si tu trouves pas une solution, je sauuuutte, tu comprends, je sautte du 8ème étage!! » « Bon, ok, ca me gave, j’appelle les pompiers, j’en peux plus, elle va me buter la sal***!!! » « Va réveiller les voisins du dessous » « Bah écoute, la voisine était déjà moyennement ravie que je passe par son balcon, mais si je la réveille à 2 h du mat, t’as raison, ça peut aider ». Monde cruel, je ne pouvais compter que sur moi même. Je vous passe le moment où je devins folle, le moment où je l’insulte (l’araignée, pas mon coach^^), le moment où je remenace de sauter. Finalement, je finis par lui mettre le balai swifer sur la tronche. Mais la p*** était encore en vie (c’est tellement moelleteneux ces balais de mierda aussi), dès que je décollais le balai, elle s’échappait, je gueulais, je replaquais le balai. Une petite danse qui dura son bon moment. Un poil trop long si vous voulez mon avis. Mais j’ai finis par gagner la bataille!!

Enfin gagné, c’est beaucoup dire, si on sait après que je voyais et sentais des araignées de partout.

Et j’ai été au toilette.

Enfin.

Pour pisser 3 gouttes.

Aller, sur ce, je pars en vacances moi…:). D’ailleurs, j’ai prévu qq posts, mais je ne pourrais clairement y répondre qu’à mon retour je pense 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « # Mois d’août, ou la poisse incarnée »

  1. Mais tu m’as fait rire XD Comment je me retrouve de trop avec l’araignée… Encore que j’ose appeler personne dans ces moments là !! M’enfin niveau gestion du stress, tu me verrais quand j’essaie de gérer mon vertige hein…
    Ah puis le coup du bricolage…. pouah ! La mierda !!
    Allez septembre ça ne peut pas être pire, touche du bois et profite de tes vacances !!!!!
    Des bisous ma chevelue !!

  2. Je compatie ! Tu n’as vraiment pas eu de chance avec les portes. XD
    Lol pour l’araignée ! A 2h du mat en plus ! XD
    Dit toi qu’avec tout ça, il te n’est rien arrivé de grave ! Parce que les prises qui crament, c’est hyper dangereux !
    Bisous

  3. Oh là là la galère t’as vraiment eu la totale cette fois! Tu devrais être tranquille au moins pour les 100 prochaines années maintenant

  4. Moi je me prosterne devant tant de poissitude, si bien contée pour le plaisir de nos zygomatiques!

    Perso les araignées je m’en balance, mais faire des acrobaties au dessus du vide… je passe mon tour!

Au plaisir de vous lire!