Journal de pousse – août 2013

Les chevelues, ce que je m’apprête à vous montrer, même mon (supposé ou ex) copain ne l’a jamais vu. Oui, on peut dire que vous êtes des privilégiés. Mais il vous faudra promettre de ne jamais révéler à quiconque l’étendue des dégâts. C’est que j’ai une réputation capillaire à tenir voyez vous. Croix de bras, croix de fer, si vous mentez, vous aurez les cheveux les plus pourris de la terre. Point. Avec une menace comme ça, je suis tranquille tiens !

Mes cheveux au naturel. Une vraie cata, ça va sans dire. Mais il fallait mieux débuter notre relation sur un état de lieux, sans mensonges, histoire de voir d’où on part. Enfin, on sait toujours où on part, jamais où on arrive. Mais espérons qu’avec le temps (aha, je pourrais vous ressortir une citation sur la patience, mais je suis consciente de la redondance sur seulement 2 posts…), ma chevelure va devenir splendide. Oui, pas moins, nan mais o!

Donc, les 2 premières photos datent du 21 aout. Pour ne rien arranger, ils avaient été attachés toute la journée, et avec pris la mer. Mais non, je n’essaie pas de me trouver des excuses.. (si peu..:)

DSCN9283 DSCN9281

Aha! Je vous avais prévenu, ça fait peur! Et encore, je vous ai épargné ma tête, qui était clairement à la hauteur de mon état capillaire. Oui, je ressemble à une déesse en vacance.

Celle ci date d’aujourd’hui, après donc ma dernière et ever coloration chez le coiffeur. (on dit « au » ou « chez »..oh, c’est bon, je ne sais jamais! De toute façon, ils ne me verront plus, donc au moins, ça c’est réglé tiens!)

DSCN9301

J’avoue, on dirait que mes cheveux ne sont pas droits. 2 options, soit ils sont un peu plus ondulés vers la droite. Soit ma copine, qui est la dernière à les avoir coupés, m’a clairement foiré! Et dans ce cas la, ma vengeance sera terrible.

Et seconde confession, pour un journal de pousse, en effet, j’aurais pu prendre sur cheveux mouillés, ça aurait en effet été un peu plus judicieux. Allez, on m’escusera!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Journal de pousse – août 2013 »

Au plaisir de vous lire!