# Humeur du mois – Poisse du train

Hello les filles,

Ahhh je vous jure, j’aimerais avoir plus de temps ces temps-ci pour vous raconter tous pleins de trucs (pas forcément sur les cheveux, je m’en lasse…, si si, depuis qu’ils sont plutôt pas mal, ils m’ennuient par conséquent pas mal, et je ne vous infligerai pas un autre journal de pousse aussi creux que celui du mois dernier!).

Mais depuis que la paillasse de mes cheveux a fini par foutre le camp, la poisse s’est rattachée à moi tel son bernic à son rocher. La poisse ou la débilité, allez distinguer…

Que je vous raconte un peu! Je n’en reviens toujours pas moi même de ma débilité profonde cela dit^^.

Voila pas que j’avais l’anniversaire de ma cousine samedi soir dernier à St brieuc (des notions de géographie vont être un peu requises ici pour comprendre la portée de l’erreur…). Du coup, je prends le train dans l’aprèm, un Paris – St brieuc, avec un changement à Rennes. Pas sorcier le bordel. Précisons (précision qui m’enfonce donc, mais je ne suis plus à ça près) que je travaille dans le ferroviaire et que je prends donc le train au bas mot 3 fois par mois. Donc pas le genre de public à arriver 3 heures en avance pour prendre son train (ni même 5 mn d’ailleurs, ce qui m’a valu de folles courses contre la montre dans les divers lignes de métro parisien…mais là n’est pas le sujet, tant ce n’est pas cela qui me mena à ma perte), ou à stresser inutilement (ou pas assez dans le cas présent…). Et dernière précision, je vais à rennes en gros une fois par mois.

Donc voila pas qu’à 16h20, le train était censé s’arrêter à Rennes pour que je fasse (moi et moi-même tant le train était vide) le changement. Et vous savez quoi? Le train s’arrête bien un peu avant l’heure. Je regarde à droite, à gauche, je vois le technicentre de Rennes (là où ils réparent les trains donc, et qui, a Paris se trouve souvent à 10 km de chaque gare). Mais je ne vois pas la gare de Rennes (je ne me lève pas de mon siège évidemment..) et peste qu’on s’arrête si près du but, « oui mais moi je vais louper ma correspondance, ça c’est encore pour faire passer un train avant nous, c’est déguelasse…blablabla ». Dupée que je fus.

Et puis le train repart, je me demande le retard qu’on aura a Rennes, sauf que là, terreur et tremblement, je vois le train (la j’avais l’impression d’être Sandra Bullock dans l’intraitable bus!) passer dans le centre de Rennes, la gare bien dépassée…

Je vous raconte pas mon niveau d’affolement en allant voir d’autres voyageurs « mais on a PASSE RENNES OR WHAAAAT???? », réponse des éberlués « oh nooon, vous dormiez? (ah. ah. ah. no comment…) oui on vient de s’y arrêter! ».

Evidemment, je continue ma course folle pour aller voir les contrôleurs, même question, « ahhh vous dormiez vous?^^ » (re rire méga jaune^^). « Mais sinon, on va dans quel bled alors???? » « St Malo ».

Shame on me, je suis bretonne, je ne savais pas DU TOUT où était St Malo. Et depuis, je suis incollable sur le nord morbihan, dol de bretagne…. Parce qu’il a fallu que j’annonce ça à mes parents..; « Euh les padres, je crois que je suis coincée dans un train fou qui irait apparemment à St Malo, que j’ai annoncé à la cousine que j’aurais « un peu » de retard, que les bus reliant St Malo-St Brieuc ne fonctionnent pas le week end (so simple sinon!), et que bah j’ai plus beaucoup de batterie, alors hop hop, qu’on me SAUUUUVE!!  »

Les pauvres padres (et merveilleux en même temps) n’en revenaient pas de ma bêtise (et c’est peu dire des 30 invités (que je ne connaissais point pour la plupart qui m’ont tous gratifiés d’un petit foutage de gueule en guise de bonjour..^^). Mais après avoir réussi à me gourer de ville pour un mariage et donc arriver à un mariage 8h après le début de la cérémonie (oui oui…) (un jour, je vous raconterai cet échec cuisant, qui reste l’un de mes plus grands moments de solitudes…mais une histoire si passionnante et remplies de rebondissements^^), finalement, mes parents sont venus me chercher (plus de 2 heures allez retour) (c’eut put être pire cela dit^^).

Et sans m’engueuler! Mouhaha, je n’y croyais plus.

C’est aussi la que je me suis aperçue que mes parents se sont un peu résignés sur mon sort. Et puis être la petite dernière, ça aide, je ne nie pas^^.

Voila voila pour la poisse du mois.

Aurais-je vraiment le temps de vous raconter mon invasion d’une centaine de mouches à merde dans mon appartement ou autres joyeusetés du mois? Une autre fois sans aucun doute…;).

Dites moi que vous avez la poisse, pleeeeaasse!! et que je ne suis pas la seule!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 réflexions au sujet de « # Humeur du mois – Poisse du train »

    • Ohhhh mais moi aussi! Un commentaire de toi, je suis trop contente, alors un apéro ou autre, je suis carrement pour!

Au plaisir de vous lire!